Accueil > Logistique et numérique, l’importance de la gestion des flux

Logistique et numérique, l’importance de la gestion des flux

Avec l’explosion du e-commerce, jamais la logistique n’a autant nécessité un gain de performance pour répondre aux besoins des clients. Les outils numériques se multiplient pour améliorer la gestion des flux afin d’optimiser la rapidité de la chaîne d’approvisionnement et les économies réalisées.  

Des logiciels au système d’information, les experts informatiques jouent un rôle de plus en plus important dans l’efficacité de la dimension logistique. Pour préparer au mieux leurs étudiants, le groupe Aforp et sa filière Afti Numérique combinent compétences et expérience dans des formations en alternance comme :

 

L’importance de la chaîne d’approvisionnement

La logistique se compose des divers processus opérationnels qui permettent à une entreprise de répondre aux besoins de ses clients. On y retrouve les différents flux physiques et informationnels, des fournisseurs au stockage, du stockage au transport et jusqu’au client final. Pour optimiser le fonctionnement et les coûts de cette chaîne d’approvisionnement, il convient de maîtriser au mieux les moyens de production et d’en améliorer la flexibilité. Avec une fonction opérationnelle, tactique et stratégique, la chaîne d’approvisionnement doit parvenir à un parfait équilibre entre le niveau de qualité du service client, la gestion des stocks et les coûts d’exploitation.

 

Le rôle du numérique et de la donnée en logistique

Pour maximiser l’efficacité de la fonction logistique, le numérique intervient en mutualisant l’ensemble des processus de la chaîne de valeur. Essentielles à leur amélioration, les données doivent être consultables par tous les différents postes de la chaîne d’approvisionnement. Un partage optimal passe par une collecte efficace des informations via la mise en place d’outils numériques adaptés. Une transformation numérique obligatoire pour plus d’agilité dans la gestion des flux. Les entreprises et industries gagnent ainsi en rapidité dans leurs processus et proposent des services toujours plus efficaces sur le plan organisationnel et commercial.

 

Les outils : système d’information et logiciels

Toutes les entreprises ne peuvent pas profiter des atouts de l’impression 3D. Aussi, pour bénéficier d’une chaîne logistique plus performante, elles doivent concentrer leurs efforts à des niveaux bien précis de leur fonctionnement. De la prévision des volumes de vente à la synchronisation des processus et des données, en passant par une meilleure gestion des commandes, du stockage et du transport, chaque niveau dispose d’un logiciel informatique pour l’accompagner.

 

  • Advanced Planning System (APS) : Le rôle de ses progiciels est de favoriser la planification automatique des différentes étapes, achat, production, distribution et transport.
  • Enterprise Ressource Planning (ERP) : Idéal pour la gestion de flux, ce type de logiciel prend en compte les données sur la capacité de stockage afin de mieux organiser les réapprovisionnements en sélectionnant le mode de transport le plus adapté et économique.
  • Supply Chain Execution (SCE) : Outil de gestion opérant en temps réel, ce logiciel se charge d’optimiser la gestion des tournées et de l’entreposage.

 

L’interopérabilité des diverses solutions informatiques est un point indispensable qui passe par un système de communication et un échange efficace de données logistiques en interne. Il en est de même pour les systèmes d’informations qui composent l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement.

 

Essentiel à l’amélioration des processus, le numérique joue un rôle prépondérant dans la gestion des flux en entreprise.  Dans ce domaine, les compétences informatiques en la matière sont de plus en plus recherchées sur le marché de l’emploi. Au travers ses différents cursus, l’Aforp apporte les connaissances nécessaires pour intervenir dans la conception, la gestion et l’application de logiciels et d’outils logistiques.