Accueil > Comment faire une formation quand on est en CDI ?

Comment faire une formation quand on est en CDI ?

La formation ne s’arrête pas à la formation initiale ! Bien au contraire, elle propose aux salariés de se former tout au long de leur parcours professionnel.

La formation continue ne cesse de se développer au sein des entreprises afin de permettre aux salariés en CDI d’acquérir de nouvelles connaissances et compétences. Tout au long de son parcours, le salarié peut choisir la formation professionnelle pour évoluer selon ses ambitions.

Comment faire une formation quand on est en CDI ? Les conseilleurs du Groupe Aforp mettent leur expertise à disposition afin que que vous puissiez tenir les rênes de votre évolution professionnelle.

CDI : pourquoi opter pour la formation continue ?

Durant son contrat à durée indéterminée, tout salarié peut demander à faire une formation pour enrichir son expérience du travail et du monde professionnel. En effet, la formation continue s’avère être une bonne solution pour voir son métier d’un nouvel oeil, ou pour se reconvertir.

Peaufiner son projet professionnel

Dans un premier temps, il est toujours enrichissant d’élargir ses horizons et de compléter son CV avec de nouveaux savoirs-faire et compétences.

Bien que déjà engagée dans une profession stable, une personne en CDI peut voir la formation professionnelle continue comme un levier pour son projet professionnel. Pour atteindre un niveau de qualification supérieure ou une certification professionnelle, se former est toujours bénéfique.

Les types de formation qu’un salarié en contrat à durée indéterminé peut se faire financer englobent par exemple :

  • Le bilan de compétences
  • La validation des acquis de l’expérience (VAE)
  • L’apprentissage d’une nouvelle langue
  • La sensibilisation à un nouvel outil informatique
  • L’acquisition d’un nouveau savoir-faire qu’il pourra faire valoir au sein de son entreprise

Transition professionnelle : une formation pour se reconvertir

La formation est également une grande indispensable pour la reconversion professionnelle. En effet, elle permet de vivre sa transition professionnelle en ayant un bagage solide, permettant notamment de faire connaissance avec un nouveau secteur d’activité.

Un nouveau projet professionnel peut notamment être préparé en passant par la formation continue, qui offre bien des moyens d’élargir ses horizons en effectuant des heures de formation. Un bilan de compétences ou une VAE peut permettre de faire le point, et de construire un projet de formation solide. L’Aforp propose un accompagnement des salariés pour réaliser un bilan de compétences.
Il s’agira ensuite de suivre une formation certifiante ou qualifiante afin de se lancer dans un nouveau projet professionnel et changer de métier.

Quelle formation choisir ?

Pour savoir quelle formation choisir, vos objectifs de formation sont à définir au préalable de toute décision. En effet, nous vous conseillons de faire le point sur ce que vous avez pu apprendre dans le cadre de votre expérience professionnelle, en corrélation avec ce que vous voudriez développer dans le futur.

En effet, posez-vous les bonnes questions pour établir votre plan de formation, à savoir :

  • Est-ce que je voudrais m’adapter aux nouveaux défis de mon secteur professionnel ?
  • Est-ce qu’au contraire, je voudrais développer des affinités avec un autre métier, ou un autre secteur d’activité ?
  • Est-ce que je souhaite me perfectionner ou apprendre quelques chose de nouveau ?
  • Quelles sont mes forces ? Mes points faibles ?
  • Suis-je en mesure de suivre une formation à temps complet, ou plutôt à temps partiel partiel ? une formation longue ou courte?

Pour choisir une formation qui correspond parfaitement avec ses souhaits, il faut en effet penser à votre situation professionnelle actuelle. En fonction de votre activité salariée, décidez quelle est la qualification professionnelle que vous souhaiteriez obtenir en premier lieu.

Le choix d’une formation adaptée passe également par la prise de contact avec un organisme de formation certifié. Celui-ci doit être prêt à vous proposer quelque chose correspondant à vos besoins, ou à jouer un rôle d’aiguilleur en vous donnant toutes les informations nécessaires à la préparation de votre projet à leurs côtés.

Selon l’accord passé entre vous et votre entreprise,, l’organisation de la formation peut varier. En effet, il est possible de se former pendant son temps de travail à temps complet, ou alors, suivre un formation en dehors du temps de travail.

Bon à savoir : une formation hors du temps de travail est idéale si vous ne bénéficiez pas de l’accord de l’employeur. Néanmoins, à la différence d’un apprentissage sur votre temps de travail, vous ne toucherez pas de rémunération. Pour se former de cette manière, il faudra également obtenir une autorisation d’absence si les horaires de formation sont sur votre temps de travail.

Comment financer ma formation ?

Suivre une formation professionnelle équivaut à des coûts financiers parfois très élevés. Mais puisque la formation permet d’évoluer professionnellement et que c’est un droit propre à chacun, les dispositifs de financement sont nombreux.

Pour un salarié en CDI qui bénéficie d’une formation dans le cadre d’une évolution professionnelle, des organismes publics ont pour but de prendre en charge les frais d’une action de formation sous certaines conditions.

Les organismes de financement

Il est important de savoir que les entreprises sont les premières sources de financement de la formation continue. En effet, un chef d’entreprise participe financièrement à la formation en payant des charges. Par exemple en cotisant pour le compte personnel de formation, il participe à son financement d’un point de vue général.

Voilà pourquoi vous devez faire une demande de formation auprès de votre employeur, qui saura vous aiguiller vers les modes de financement les plus appropriés. C’est aussi à lui de valider ou non la formation choisie dans le cadre de votre contrat à durée indéterminée. Le chef d’entreprise peut également vous proposer des formations suivant votre parcours.

Recevoir des aides à la formation, c’est aussi passer par des organismes aptes à procéder au financement de la formation voulue. Faire valoir votre CPF (mon compte formation) dans le cadre de votre CDI permet notamment de débloquer des financements.
Pour se faire, veuillez vous rapprocher des organismes suivant, en fonction de votre situation :
l’OPCA, ou organisme paritaire collecteur agréé. Cet entité est notamment en charge de recueillir toutes les cotisations des entreprises afin de les répartir dans les comptes personnels de formation
Pôle Emploi, pour consulter un conseiller pôle emploi, et notamment choisir une formation éligible au cpf
Application / site web mon compte formation

Ces piliers de l’apprentissage continu pourront vous faire bénéficier du financement partiel ou complet de votre formation, en modelant le moyen de prise de prise en charge possible selon votre projet, ou plan de formation.

Le compte personnel de formation

Le demande de prise en charge la plus courante consiste en la mobilisation de son compte personnel de formation, également appelé CPF.

Remplaçant le droit individuel à la formation (DIF), il concerne aussi bien les salariés du secteur privé, que ceux émanant du secteur public. En fonction des heures acquises, et plus particulièrement, selon les heures de travail effectuées, les salariés peuvent financer leurs formations en accédant à l’argent disponible sur ce compte pour prendre en charge les frais.

En effet, le CPF permet à chaque salarié en CDI à temps partiel ou à temps plein de :
financer une formation qualifiante ou certifiante afin d’évoluer
d’avoir accès au CPF de transition, qui permet aux salariés de se reconvertir, à condition d’avoir préparé un projet de transition au préalable
Se préparer à une réinsertion dans le monde professionnel lors d’une période d’inactivité, en fonction des droits dont il bénéficie sur son compte
Un développement des compétences à 360 degrès : VAE, bilans de compétences, permis B et permis poids lourds…

Pour un salarié en CDI à temps plein, ou à 50% et plus en temps partiel, une somme de 500 euros est débloquée chaque année. Pour en prendre charge la formation dans le cadre d’un contrat à durée indéterminé à temps partiel à moins de 50%, le montant débloqué chaque année est calculé selon un prorata des heures de travail effectuées.

Même si le CPF laisse une bonne marge de manoeuvre aux salariés, il reste mobilisable sous certaines conditions :
Le salarié ne doit pas cumuler plus de 5000 euros sur son compte
Les formations financées doivent être éligibles
Ce moyen de prise en charge est disponible pour les formations de courte durée.

Avant la réforme datant de 2019, une formation de longue durée s’organisait via le congé individuel de formation, également appelé CIF. Depuis, le congé de formation est remplacé par le CPF de transition, permettant de toucher son salaire, dans la limite de deux fois le SMIC, en plus d’un financement pris en charge par le recours à son compte. Ces conditions peuvent s’appliquer dans la limite d’une année entière.