Accueil > Comment financer une formation ?

Comment financer une formation ?

Quel que soit notre âge, ou notre profession, la formation ne s’arrête jamais. Aussi bien adaptée pour les demandeurs d’emploi que pour les personnes exerçant une activité professionnelle, l’acquisition de nouvelles compétences reste toujours importante.

Comment financer sa formation ? Quels organismes peuvent encadrer un salarié ou un demandeur d’emploi dans son projet professionnel ?

Quels sont les différents dispositifs ?

Il existe une  multitude de moyens de prise en charge d’une formation, il peut donc être parfois délicat de savoir vers qui se tourner pour obtenir un financement.

Pouvant à la fois être porteurs de conseils et à l’origine d’une aide au financement, les différents dispositifs en lien avec l’apprentissage et le financement de projets de formation continue sont consultables dans le tableau ci-contre :

 

OPCO

Organisme Paritaire Collecteur Agréé

Les OPCO sont répertoriées selon les secteurs professionnels. Cette entité a pour rôle de collecter et de redistribuer les obligations financières qu’elle perçoit auprès des entreprises dans le cadre de la formation. L’OPCO est à l’origine de nombreux financements dans le milieu de l’entreprise mais aussi dans celui de la formation personnelle.

CPF 

CPF de transition 

Compte Personnel De Formation

Compte Pour la Formation de transition 

Ce moyen de financement est dédié à toute personne suivant une formation continue : salariés, jeunes en contrat de professionnalisation, demandeurs d’emploi, ou encore, étudiants.

Dédié à la reconversion professionnelle. Le Compte Pour la Formation de transition est un moyen de financement pour les salariés souhaitant changer de secteur d’activité.

Elle permet de financer une formation de longue durée dans une limite de 1 an.

 

OPACIF

Organisme Paritaire Agréé au titre du Congé Individuel de formation

De la même manière que les OPCO, ces organismes collectent et gèrent les contributions financières qu’elle reçoit de la part des entreprises. Ces contributions sont injectées dans les Comptes pour la Formation de transition, disponibles pour chaque salarié.

VAE

Validation des Acquis des Expériences

Sans forcément penser à un changement de métier, le VAE est une manière d’obtenir de nouvelles qualifications. C’est un dispositif de formation pouvant d’ailleurs mener à une des formations complémentaires.

POE

Préparation Opérationnelle à l’Emploi

Dédiée au demandeurs d’emploi, le POE est une aide au financement qui vient souvent en complément du CPF. C’est donc un moyen de financement à la formation parmi d’autres, mais ciblant les personnes en cours de réinsertion.

AIF

Aide Individuelle à la Formation

Lorsque les financements régionaux ou collectifs (collectivités locales) sont impossibles, une aide individuelle à la formation peut être versée. L’AIF est notamment perceptible après examen complet du projet de formation. 

Cette aide est destinée aux demandeurs d’emploi non indemnisés.

AREF

Allocation d’aide au Retour à l’Emploi Formation

Cette aide est conçue pour les demandeurs d’emploi percevant déjà une indemnisation. Complétant une ou plusieurs aides déjà perçues, c’est un complément permettant notamment de prendre en charge une formation dans sa totalité.

FHTT

Formation en dehors du temps de travail

Pour les personnes en CDD et en CDI, une aide à la formation peut être décrochée auprès d’un OPCO pour effectuer une formation en dehors du temps de travail.

 

Les deux premiers financeurs auxquels il faut penser :

Outre les différentes institutions et dispositifs évoqués plus haut, il existe deux entités à relier directement aux frais de prise en charge d’une formation. Il s’agit des entreprises et des régions, respectivement les première et deuxième sources de financement des formations ayant lieu sur le sol français.

Voilà pourquoi toute demande de prise en charge doit être d’abord soumise à l’employeur pour un salarié, ou à la région ainsi qu’aux collectivités locales, proposant d’ailleurs un grand nombre de formations financées. 

Bon à savoir : ayant leurs propres modes de fonctionnement et priorités, les régions et les collectivités locales ne proposent pas les mêmes formations. Certaines formations seront donc plus ou moins soutenues sur le plan financier selon votre position géographique.

Puisque vous êtes maintenant familiers avec les différentes appellations liées à l’apprentissage, la formation continue, ou encore, aux dispositifs de financement, sachez que votre situation ou votre parcours professionnel comptent parmi les moteurs influençant le type d’aides au financement perçues. 

En effet, si vous êtes salariés dans le cadre d’un contrat à durée indéterminée, déterminée, ou demandeur d’emploi, les interlocuteurs varient. Il en va de même pour les démarches et les organismes, chargés de financer tout ou en partie une formation, une VAE, ou un bilan de compétences. 

Bon à savoir : touchant à l’univers de la formation, la validation des acquis de l’expérience (VAE) et le bilan de compétences peuvent être financés par votre entreprise, et/ou par le dispositif agréé. Ces deux leviers professionnels permettent notamment de se reconvertir ou d’acquérir des compétences qualifiantes.

Comment se faire financer une formation en CDI ?

Si vous êtes en CDI, votre employeur est la première personne à qui demander un financement. Pour se faire, il faudra lui soumettre vos besoins, et ficeler correctement votre projet. Souhaitez-vous vous adapter aux évolutions de votre métier ? Obtenir une certification diplômante ou qualifiante ? 

Ces questions primordiales doivent être étudiées pour que votre entreprise et vous-même évaluiez l’éligibilité d’un tel projet de formation avec les différents dispositifs d’aide au financement disponibles pour les salariés.

Pour effectuer une formation en parallèle de son temps de travail, un organisme notamment associé au compte personnel de formation entre en jeu : 

  • l’OPCO gère en effet le dispositif de financement lié au compte personnel de formation. Ce compte personnel est propre à chaque salarié, qui finance ses heures de formation en travaillant. Sur une année, un salarié à plein temps débloque une somme de 500 euros, qu’il peut utiliser pour financer ses formations tout au long de sa vie professionnelle. Il est possible de cumuler les euros sur plusieurs années, avec un plafond à 5000 euros.

 

Bon à savoir : chaque entreprise a son mode de gestion de la formation. Ainsi, en fonction de son secteur d’activité et de la nature de l’entreprise (publique ou privée), les coûts associés à l’apprentissage de nouvelles compétences et aux qualifications ne sont pas pris en charge de la même manière. 

Bien que le CPF soit universel certaines entreprises possèdent également un plan de formation permettant de générer des sources de financement en plus.

Pour des personnes en CDI, souhaitant acquérir de nouvelles compétences en dehors de leur temps de travail, la formation hors temps de travail entre en jeu. La FHTT est totalement indépendante des dispositifs reposant sur la participation de votre employeur. Celle-ci peut donc être exercée sans l’accord de votre employeur, sur votre temps personnel. En ce qui concerne son financement, il faudra se rapprocher d’un organisme agréé tel qu’un OPCO.

Comment financer sa formation lorsque l’on est en CDD ?

Pour une formation durant un contrat de travail à durée déterminée, le compte personnel de formation entre aussi en jeu puisqu’il permet à toute personne justifiant d’une activité salariale de financer l’apprentissage de nouvelles compétences, une VAE, ou encore, un bilan d’expérience.

Pour disposer des droits liés à son CPF, une personne en CDD doit avoir travaillé au moins 24 mois au cours des 5 dernières années. De plus pour ce type de contrat, vous devez justifier d’une expérience de 4 mois dans le secteur privé. 

Pour plus d’informations concernant le financement de votre formation en CDD, veuillez vous rapprocher de votre employeur ou du service des ressources humaines de votre entreprise.

Le formation en dehors du temps de travail (FHTT) est aussi ouverte à toute personne en CDD, ou justifiant d’une expérience récente en contrat à durée déterminée.

Comment se faire financer une formation lorsque l’on est demandeur d’emploi ?

Le formation continue est bien sûr accessible à toute personne en demande d’emploi, souhaitant acquérir de nouvelles compétences et préparer son insertion professionnelle. Puisque la situation influence directement les modes de financement d’un projet de formation, il est important de savoir vers quel interlocuteur se tourner pour une demande de formation. 

Pour un demandeur d’emploi, l’interlocuteur principal est Pôle Emploi et son service conseil en évolution professionnelle. A la présentation d’un projet personnalisé, cette entité sera en mesure de débloquer les financements nécessaires selon le profil, à savoir :

 

  • L’aide intitulée POE (Préparation opérationnelle à l’emploi)
  • L’aide conçue pour les personnes demandeuses d’emploi indemnisées : AREF
  • Une aide individuelle à la formation (AIF), généralement débloquée pour un projet professionnel précis, lorsque d’autres aides ne peuvent pas être mobilisées.
  • Financer sa formation avec l’argent disponible dans le CPF, dont le montant équivaut notamment à la durée de l’activité professionnelle antérieure.