Accueil > L’Ethic by design, en informatique, cela veut dire quoi ?

L’Ethic by design, en informatique, cela veut dire quoi ?

Le progrès technologique est une bonne chose, mais il entraine parfois des dérives qui portent atteinte à l’intégrité des uns et des autres. Dans un objectif commercial, les produits, services et applications numériques dépassent des limites que l’Ethic by design tente de préserver.

Comme dans de nombreux domaines, cette notion prend une place de plus en plus importante en informatique. Un concept qui est abordé au travers des diverses formations en alternance de l’AFTI, école supérieure du numérique du groupe AFORP. Entre expérience et théorie, elles abordent des compétences incontournables au travers des formations comme :

 

Une volonté d’adopter un comportement éthique

Si les frontières de l’éthique varient d’une personne à une autre, elles sont le fruit d’une réflexion collective et reposent sur des principes communs. L’éthique se représente par une ligne de conduite qui nous permet de faire face à des conflits de valeurs et d’intérêts. L’objectif est ainsi d’agir de la manière la plus responsable et équitable possible, c’est-à-dire éthique. Cette démarche n’est pas obligatoire et n’est dictée par aucune autorité extérieure. Il s’agit d’un engagement propre à chacun.

 

Concept assez récent dans le domaine informatique, l’éthique by design consiste à mettre en pratique ces mêmes valeurs dans le processus de conception et de production des outils technologiques. Il joue ainsi un rôle clé dans le développement technique. La dimension éthique du numérique implique de mettre en perspectives l’usage des produits concernés et de veiller à ce qu’il ne porte pas atteinte aux libertés individuelles.

 

Quel atout pour les entreprises ?

Dans le cadre d’une entreprise ou d’une industrie, l’éthique by design peut représenter un avantage certain en termes d’image. Les utilisateurs sont de plus en plus exigeants sur la qualité éthique des produits numériques et prennent en compte l’engagement de l’entreprise dans les valeurs que cela implique.

 

Si l’image est un point essentiel, la faculté d’attirer les jeunes talents l’est tout autant. Or, les étudiants s’engagent de plus en plus dans les principes de l’éthique by design. Plus de 20 000 d’entre eux ont signé le Manifeste pour un réveil écologique en s’engageant à ne pas travailler pour des employeurs qui ne prennent pas leurs responsabilités pour réduire leur impact environnemental.

 

Qui est directement concerné par l’application de l’Ethic by design ?

Au sein même des entreprises, les équipes de web designers comme les ingénieurs informatiques ont le pouvoir d’influer positivement. En appliquant l’Ethic by design, ils permettent l’adoption de nouvelles méthodes de conception plus responsables. Ses valeurs sont heureusement reprises par un nombre grandissant d’entreprises et start-ups du numérique à la recherche de talents qui les partagent.

 

Ces nouveaux designers du numérique contribuent à anticiper les futurs usages des applications et outils. Il en découle une relation plus éthique et saine entre le produit et l’utilisateur. Pour y parvenir, il est impératif de mettre au point des interfaces adaptables afin de pouvoir les corriger et les améliorer en fonction des usages et des dérives.

 

Au fil des années, l’Ethic by design prend une place de plus en plus importante dans le processus de création des outils numériques. Au travers de ses formations en alternance, l’AFORP compte bien apporter à ses étudiants toutes les notions essentielles à leur réussite dans leur prochaine carrière.