L'AFORP EST MEMBRE DU RÉSEAU PÔLE FORMATION DES INDUSTRIES TECHNOLOGIQUES

L'AFORP EST MEMBRE DU RÉSEAU PÔLE FORMATION - UIMM

L'AFORP EST MEMBRE DU RÉSEAU PÔLE FORMATION DES INDUSTRIES TECHNOLOGIQUES

Utiliser le tolérancement ISO

Réf n° CMF003b-12

Objectifs

  • Réaliser des plans de définition cotés fonctionnellement (géométrie et positionnement) en utilisant la cotation ISO.
  • Respecter les normes en vigueur pour toutes indications portées sur les dessins en mécanique.

MOYENS

Plans issus de sous-ensembles réels et sous-ensembles

Public concerné

Technicien et cadre de bureaux d’études, des méthodes et de la qualité.

Prérequis

Décoder la cotation ISO

Contenu

Première journée

   - Les généralités sur la cotation.

   - Les conséquences de l’emploi de la cotation fonctionnelle.

   - L’établissement des chaînes de cotes produit/process.

   - L’apport des statistiques dans les calculs.

   - L’inventaire des conditions fonctionnelles sur un exemple.

   - La présentation des tableaux de calculs (AFC).

   - La constitution d’un dossier de chaînes de cotes.

Résultats attendus : les participants seront en mesure d’établir un tableau de calculs des cotes vérifiant la conception.

Deuxième journée

   - Le cadre de tolérancement géométrique.

   - Les symboles : forme, orientation, position, battement.

   - La définition de l’élément tolérancé.

   - L’inscription de la valeur des tolérances.

   - De quelle référence dépend-on ?

Résultats attendus : les participants seront en mesure de respecter la représentation des normes ISO.

Troisième journée

   - La compréhension du principe de tolérancement de base.

   - L’apport de l’exigence d’enveloppe.

   - Les limites de la cotation dimensionnelle.

   - L’analyse d’un montage.

   - L’apport de la localisation.

   - L’isostatisme et les référentiels, tous les cas.

   - Les tolérances générales ISO 2768.

Résultats attendus : les participants se seront appropriés le principe de la cotation ISO et pourront l’utiliser en entreprise.

Quatrième journée

   - La cotation de parties inclinées et coniques.

   - La pratique de la localisation sur des zones fonctionnelles.

   - La zone de tolérance projetée.

   - Les exigences du maximum matière.

   - Les notions sur le transfert de cotes.

Résultats attendus : les participants auront intégré l’ensemble de la normalisation et seront en mesure de coter, en tenant compte des impératifs fonctionnels.

Validation

Attestation de formation

Supports

Fascicule

Modalités de suivi

Enquête de suivi à 6 mois