Accueil > Informatique quantique, quelle différence pour l’industrie ?

Informatique quantique, quelle différence pour l’industrie ?

Avec des progrès significatifs dans la puissance de traitement, la rapidité d’exécution et la diminution des coûts, la technologie quantique est très attendue. Capable d’apporter des solutions à des problèmes complexes, l’ordinateur quantique va révolutionner de nombreux secteurs industriels au travers des calculs, des simulations et d’un apprentissage machine inégalable.

Avec sa formation certifiante de Développeur informatique d’applications quantiques de niveau 7, l’AFORP est un pionnier dans le domaine de l’enseignement quantique. Avec également des cursus en intelligence artificielle, développement de logiciels, systèmes automatisés et informatique industrielle, il apporte aux étudiants toutes les compétences nécessaires pour leur future carrière.

 

L’importance de la technologie quantique

Si aujourd’hui les ordinateurs quantiques doivent encore être perfectionnés, ils représentent une solution unique pour venir à bout des principaux défis de l’industrie actuelle. Pour exploiter leur remarquable potentiel, les différentes nations et entreprises spécialisées se lancent dans une véritable course pour son développement. Qualifié de nouvelle révolution industrielle, l’ordinateur quantique va jouer un rôle majeur dans les avancées technologiques de demain. Avec son propre Plan quantique annoncé en début d’année, la France compte bien tirer son épingle du jeu. Nul doute que le pays pionnier en informatique quantique devrait profiter d’une avance considérable en matière de progrès industriel.

 

De multiples applications pour l’industrie

Avec des possibilités inégalées, les technologies quantiques se déclinent en trois grandes familles d’applications :

 

Calcul et simulation :

La génération future de calculateurs et accélérateurs quantiques va être capable de réaliser des calculs d’une complexité inimaginable aujourd’hui. Des progrès qui vont permettre de simuler des réactions chimiques et des structures moléculaires dans de nombreux domaines comme l’énergie. La puissance de calcul du quantique va booster l’apprentissage du machine learning pour des logiciels toujours plus performants. En France, la startup Pasqal travaille sur l’amélioration des capacités de l’ordinateur quantique à travers une solution de qubits à base d’atomes froids, tandis que le CNRS et le CEA misent sur les qubits à spins d’électrons.

 

Cryptographie et télécommunications :

Point essentiel dans l’amélioration des systèmes quantiques, ce domaine intervient notamment dans le renforcement de la sécurité des télécommunications. Les clés quantiques y joueront un rôle essentiel au niveau des réseaux optiques comme la fibre. Avec le temps, il sera possible de relier les différents systèmes d’informatique quantique pour une efficacité accrue.

 

Une mesure de grande précision :

Véritable atout de cette technologie, les calculs de grande précision vont permettre d’optimiser la géolocalisation, l’imagerie médicale et bien d’autres applications grâce à des systèmes de mesure quantique. Certaines technologies sont déjà commercialisées, à l’exemple du microgravimètre de la startup Muquans capable de mesurer la pesanteur et d’évaluer les variations de masses dans le sol.  

 

Les principaux secteurs industriels concernés par l’informatique quantique

L’aérospatial :

Avec des problématiques complexes, les entreprises de ce secteur ont besoin de traiter un nombre impressionnant de variables. Grâce à l’ordinateur quantique, il sera possible de déterminer les solutions les plus appropriées pour les itinéraires des avions et limiter de manière optimale les diverses perturbations pour le confort des passagers, les horaires, la maintenance et le travail de l’équipage.

 

La Chimie :

Les applications en chimie sont multiples, à commencer par la création de nouvelles structures moléculaires pour favoriser les économies d’énergie et réduire le réchauffement climatique.

 

La logistique :

En intervenant sur l’emplacement des capteurs, la collecte de donnée et le machine learning, l’informatique quantique va entrainer de grands progrès et améliorations au sein des entrepôts, usines et centres de distribution. Les déplacements des employés et des robots seront calculés de manière optimale pour toujours plus de performances.

 

La finance :

Outre le fait d’améliorer l’efficacité des portefeuilles d’investissement, le quantique va permettre de repérer plus aisément les fraudes.

 

La santé :

Avec la modélisation quantique, le développement de médicaments va gagner en rapidité et réussir à réduire les coûts. La qualité des processus de recherche en sera grandement accrue.

 

Technologie d’avenir, l’informatique quantique va devenir un domaine incontournable dans les prochaines années. Avec des formations en alternance et certifiantes, l’Aforp prépare ces étudiants aux futures demandes des recruteurs sur le marché de l’emploi.