Accueil > La formation continue pour les demandeurs d’emploi

La formation continue pour les demandeurs d’emploi

Perdre un emploi ou se retrouver dans une période d’inactivité est parfois l’occasion de se questionner sur sa carrière et d’établir un nouveau plan professionnel. La formation continue permet de reprendre contact avec le monde professionnel, de s’ouvrir à d’autres opportunités et d’acquérir des compétences complémentaires. Pôle emploi vous aide à engager ce processus de formation sous certaines conditions.

La formation pour les demandeurs d’emploi : quel intérêt ?

Vous êtes demandeur d’emploi et faites face aux difficultés du marché du travail ? Voyez cette période difficile comme une opportunité d’agir et saisissez votre chance d’accéder à la formation continue. Destinée aux salariés, indépendants et demandeurs d’emploi, elle permet :

  • de réaliser un bilan de compétences ou un point de carrière ;
  • d’apprendre un nouveau métier ;
  • de perfectionner son savoir-faire ;
  • de s’insérer dans le monde du travail ;
  • d’évoluer vers des métiers d’avenir ;
  • de certifier des compétences ;
  • de bénéficier d’un accompagnement individualisé et personnalisé.

En tant que demandeur d’emploi, la formation continue est prise en charge dans le cadre du conseil en évolution professionnelle (CEP). Si vous êtes éligible à l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE), vous continuez à percevoir vos indemnités (l’allocation au retour à l’emploi formation – AREF) durant toute la formation. Mais attention, l’absence non justifiée ou l’abandon en cours de formation est un manquement aux obligations du demandeur d’emploi. Dans ce cas, vous risquez :

  • une radiation d’un mois de la liste des demandeurs d’emploi, ainsi qu’une suppression de vos indemnités pendant cette période si c’est votre premier manquement ;
  • deux mois de radiation et de suppression d’indemnités pour le deuxième manquement ;
  • quatre mois de radiation et de suppression de revenu de remplacement pour le quatrième manquement. 

Demandeur d’emploi et formation continue : quelle prise en charge ? 

Si vous envisagez la formation continue sans passer par le contrat de professionnalisation, la première étape sera de prendre contact avec l’AFORP ou le Pôle emploi pour un rendez-vous avec un conseiller emploi et formation. Il vous détaillera l’ensemble des aides disponibles et vous aidera à définir votre projet professionnel (PPAE pour le Pôle emploi). Selon le diagnostic établi, le Pôle Emploi prendra en charge en totalité ou en partie le coût de la formation grâce au compte personnel de formation (CPF) crédité en euros depuis le 1er janvier 2019, aux aides de la Région ou de l’État :

  • l’Allocation de Retour à l’Emploi Formation (AREF) : cette aide s’adresse aux demandeurs d’emploi déjà indemnisés ;
  • l’Action de Formation Conventionnée (AFC) : le demandeur d’emploi est formé selon les besoins de son territoire ou de son secteur d’activité ;
  • l’Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR) : avant le démarrage d’un contrat, cette action de formation permet d’acquérir toutes les compétences liées au métier ;
  • Les Aides aux Frais Associés à la Formation (AFAF) : transport, hébergement, repas… Cette aide prenant en charge les frais associés à la formation s’adresse à tous les demandeurs d’emploi ;
  • La Préparation Opérationnelle à l’Emploi (POE) : à l’aide d’une prise qui peut couvrir jusqu’à 400 heures de formation, cette solution permet de combler les demandes de l’employeur si vous n’avez pas les compétences requises pour le poste proposé ;
  • L’Aide Individuelle à la Formation (AIF) : tremplin pour la réalisation d’un projet de formation, elle contribue au financement des frais pédagogiques. 
  • Le chèque formation continue : il s’agit d’une aide variable selon les régions et qui permet de financer tout ou partie d’une formation.