Accueil > Le grand boom des robots logistiques

Le grand boom des robots logistiques

Devant les nombreux avantages qui en découlent, la robotisation des entrepôts saccélère au sein du secteur de la logistique. Selon le rapport Data Bridge Market Research, cette modernisation affiche une croissance prévisionnelle de 12,8 % de 2022 à 2029. Un véritable bouleversement pour les emplois et lorganisation des entrepôts.

Avec des systèmes automatisés, les compétences informatiques sont de plus en plus recherchées dans le domaine logistique. Au travers de ses formations en alternance, l’Afti Numérique vous apporte de l’expérience et les compétences nécessaires. Il existe différents cursus comme :

Le rôle des robots logistiques dans les entrepôts

Avec pour objectif d’automatiser les flux de marchandises, les robots tiennent une part de plus en plus importante dans le fonctionnement des entrepôts. Avec plus ou moins d’autonomie et en collaboration avec les opérateurs du site, ils sont à même de réaliser différentes tâches. La première est le déplacement de marchandise entre des points précis. Avec un aménagement adapté, ils sont capables de multiplier les zones et la quantité de travail. Il peut également s’agir de préparation de commande et de stockage de produit avec une architecture étudiée du local.

Parmi les principaux avantages, on retrouve un taux derreur réduit, une productivité accrue et un niveau de sécurité plus élevé avec une baisse du risque d’accident. En fonctionnant sans interruption, les robots permettent un service constant pour les clients.

En matière de préparation de commande, les robots logistiques sont appelés cobots pour leur collaboration avec le personnel. Certains sont équipés d’un bras articulé pour le colisage et d’autres sont dédiés au transport de charges.

On peut également compter les véhicules AGV (pour Automatic Guided Vehicle) qui sont semblables à des chariots élévateurs autonomes. À cela s’ajoutent les bras robotisés pour les charges lourdes et les systèmes de stockage automatisés. Estimé à 2,35 milliards de dollars en 2021, le marché mondial des robots logistiques pourrait dépasser les 10 milliards d’ici 2027 selon une étude du cabinet Research and Markets.

Une collaboration entre lhomme et la machine

En mélangeant mécanique, électronique et sciences cognitives, la création de cobots n’a pas pour objectif de remplacer le personnel. Le robot effectue des tâches répétitives pour laisser l’opérateur se concentrer sur les tâches les plus importantes. Ce dernier programme le robot selon les besoins.

Pour faciliter le déplacement des robots logistiques, un logiciel dédié se connecte aux systèmes d’informations de l’entreprise. Il permet de cartographier l’entrepôt en temps réel pour exercer ses tâches en toute sécurité. Le cobot réalise les tâches les plus pénibles sur de très longues périodes et avec toujours le même niveau de qualité. Les opérateurs peuvent prendre des décisions rapidement et adapter le travail des robots pour gagner en flexibilité. Avec un système d’intelligence artificielle performant, les robots constituent des assistants de plus en plus autonomes et efficaces. Ils réduisent ainsi fortement le risque d’erreur et d’accident.

Une modernisation de toute la chaîne de production

Pour répondre aux besoins de la clientèle, les entreprises de logistique doivent se montrer toujours plus réactives et flexibles. L’automatisation et les robots offrent une solution idéale à cette problématique. Ils apportent un gain de temps et une capacité de production considérable en matière de stockage et de préparation des commandes.

Un logiciel de gestion est devenu impératif pour en assurer lorganisation globale. Il permet de superviser le rôle de chaque robot et la gestion des divers transferts de marchandises.

En termes d’emploi, le secteur est en plein changement. Si des postes vont disparaître, de nouveaux vont également se créer. Les robots logistiques et le personnel sont destinés à être complémentaires dans les entrepôts de logistique. Les premiers se chargent des tâches difficiles et répétitives, tandis que le second tient le rôle d’opérateur, de responsable ou de technicien de maintenance.

Accès aux événements
Journée Portes Ouvertes - Samedi 3 décembre