Accueil > Les data pods, reprendre le pouvoir sur ses données personnelles ?

Les data pods, reprendre le pouvoir sur ses données personnelles ?

Malgré les règlements en vigueur, la protection des données personnelles reste un problème majeur sur Internet. Une solution pourrait bien voir le jour au travers d’un système de data pods mis au point par Tim Berners Lee. Un changement radical qui redonne aux utilisateurs le contrôle de leurs données et risque de modifier le modèle économique des GAFAM.
Les formations de l’Aforp à travers son domaine Afti Numérique vous préparent aux bouleversements qui entourent le monde de l’informatique. Avec un apport en connaissances théoriques et en expérience, différents cursus en alternance peuvent être envisagés comme :

BTS SIO – SISR – Services informatiques aux organisations option solutions d’infrastructure, systèmes et réseaux ;
Mastère ingénieur systèmes, réseaux et sécurité  – Titre RNCP niveau 7 ;
Master  ingénierie des réseaux et systèmes – IRS en partenariat avec Paris Saclay.

Berners-Lee et la société Inrupt

Cofondateur du web il y a plus de 20 ans, Tim Berners Lee a créé la société Inrupt depuis 2018 afin de redonner le pouvoir aux utilisateurs. L’objectif est de faire du web un outil égalitaire comme il l’a toujours souhaité. Le projet s’articule autour d’un logiciel libre baptisé Solid dont le rôle est l’organisation des données personnelles placées dans son data pod. Chaque individu peut alors utiliser une connexion unique pour accéder à des services en ligne avec un contrôle complet sur ses données.

La vision de Berners-Lee sur la souveraineté des données personnelles s’oppose à celle des grandes entreprises comme Google, Amazon, Méta et autres. Ces dernières amassent et stockent un maximum de données pour les monétiser. Si le projet Solid d’Inrupt se concrétise, elles ne pourront plus les stocker. Toute utilisation serait soumise à l’accord de l’utilisateur. En hébergeant lui-même ses données, il ne serait donc plus obligé d’autoriser leur exploitation pour accéder à un site web.

Qu’est-ce qu’un data pod ?

Les data pods sont à la base du système proposé par Berners Lee. Ils se présentent comme des magasins de données personnelles appartenant aux utilisateurs. Les entreprises ont la possibilité d’accéder à certaines données à condition d’obtenir l’accord du propriétaire. L’idée est de stocker absolument toutes les données dans les pods. Il peut s’agir de données sensibles, de musiques, mais aussi de l’historique des achats et des sites visités… Un véritable coffre-fort virtuel dont l’accès s’effectue via un lien sécurisé pour des demandes précises. Par exemple, un utilisateur peut accorder un accès pour le traitement d’un prêt immobilier.

Un web 2.0 en perspective

Pour qu’Inrupt et ses data pods se développent, il est essentiel que la plateforme compte de nouveaux programmes à proposer aux internautes. Sans cela, il n’y aura pas d’alternative à la mainmise des GAFAM. À la fois open-source et agile, Solid est heureusement très bien accueilli par les organisations privées et publiques. Les secteurs sources de données sensibles comme la santé travaillent déjà sur des projets pilotes. De nombreux développeurs y voient la solution pour les futures applications.
À l’image d’un nouvel Internet, les possibilités sont infinies. De plus, l’interface Solid permet une interopérabilité de toutes les applications pour une meilleure expérience utilisateur. La phase de test a déjà commencé pour éprouver la viabilité de la plateforme à accueillir des services en masse.

Accès aux événements
Journée Portes Ouvertes - Samedi 21 janvier