Accueil > Les nouvelles prouesses de la robotique envahissent les usines

Les nouvelles prouesses de la robotique envahissent les usines

Avec en tête une multitude de robots dans le domaine industriel, la robotisation sinvite aussi dans le médical, le militaire et même dans la maison. Les récents progrès en matière dintelligence artificielle et de logiciels offrent un contrôle de plus en plus précis pour réaliser des tâches de production complexes avec une capacité dadaptation grandissante.

 

Essentielles à la création de robots performants et intelligents, les compétences informatiques vont être fortement plébiscitées dans les années à venir.  Au travers de ses formations en alternance, le groupe AFORP prépare les apprentis à relever les futurs défis de la robotique avec des formations comme :

 

SIMIS – Licence en systèmes intelligents mécatroniques

SN EC – Systèmes numériques options électronique et communications

SARII – Systèmes automatisés réseaux et informatique industrielle

 

Logistique : la robotisation des entrepôts

Depuis quelques années déjà les robots se multiplient dans les centres logistiques des grandes marques pour booster la productivité. En tête, les spécialistes du e-commerce qui veulent accélérer la livraison de leurs produits. Avec le rachat de la société Kiva, Amazon a déployé depuis 2012 des milliers de robots dans ses entrepôts. Le numéro un français Cdiscount s’est équipé à vitesse grand V à partir de 2017. Les robots autonomes Skypods de la société Exotec préparent les commandes dans ses entrepôts en se servant dans les étalages jusqu’à une hauteur de 10 m.

 

Selon la Fédération internationale de robotique (IFR), le marché des robots logistiques a connu une hausse de 110 % pour atteindre 1,9 milliard de dollars en 2019. Cœur de l’usine intelligente, les systèmes mobiles autonomes pourraient connaitre une croissance de 40 % par an à l’avenir.

Si la réalité a rattrapé la fiction, les robots industriels permettent aujourd’hui un traitement rapide et automatisé des commandes en e-commerce. L’utilisation de drones risque de bientôt venir simplifier les inventaires dans les immenses centres logistiques. Une unique unité serait capable d’effectuer le travail de 50 personnes. Rien d’étonnant à ce que les prévisions évaluent le nombre de robots en entrepôts à 4 millions d’ici 2025.

 

Des robots polyvalents pour un travail à la chaîne plus flexible

La production en série et les chaînes de montage restent des systèmes de fabrication incontournables dans l’industrie moderne. De plus en plus tournés vers la satisfaction du client, ils recherchent néanmoins plus de flexibilité. Les robots intelligents apportent donc une solution adaptée aux grandes industries.

Parfait exemple du progrès de la robotique, le projet THOMAS soutenu par L’Union européenne a permis la création de robots à double bras capables de se déplacer dans un environnement libre et d’effectuer des tâches variées et complexes. En plus d’utiliser des outils et de coopérer entre eux, ils interagissent avec les humains. Dans un rôle d’assistant, ils réalisent ainsi avec efficacité les tâches pénibles et dangereuses.

 

Des applications de plus en plus précises

Les formidables capacités de la robotique mobile et de l’intelligence artificielle contribuent à une modification des processus de fonctionnement au sein des usines. Les exemples sont de plus en plus nombreux et se diversifient dans les applications et tâches à réaliser.

Spécialiste de la logistique, Géodis teste des chariots élévateurs contrôlés à distance via le logiciel de Phantom Auto. Actuellement en place dans les centres du Mans et de Levallois, ces robots pourraient bientôt équiper le reste des entrepôts du groupe.

Toujours dans le domaine logistique, Boston Dynamics propose son robot Stretch avec bras robotisé pour manutentionner des cartons en entrepôts jusqu’à 23 kg.

Dans le domaine du tri des déchets, la start-up AMP Robotics a créé un système robotisé doté d’un logiciel spécial qui permet un tri automatique avec une précision de 99 %.

 

85 millions d’emplois pourraient disparaître à cause de la robotisation selon le Forum Economique Mondial (FEM), mais plus de 97 millions seraient créés, avec notamment une grande part dans le domaine informatique. Dans cette optique, les formations de l’AFORP vous apportent une expérience et des connaissances variées dans les domaines de l’intelligence artificielle, les logiciels embarqués et bien d’autres…