Accueil > Quel salaire pour une formation en alternance ?

Quel salaire pour une formation en alternance ?

Pour acquérir des compétences professionnelles et peaufiner son projet professionnel en parallèle à l’obtention du diplôme, la formation en alternance est la voie d’excellence !

Quelle que soit la durée du contrat ou le diplôme préparé, il est idéal de connaître le salaire minimum conventionnel qu’offre un contrat en alternance.

Sachez d’ores et déjà qu’une formation en alternance offre à tout étudiant un statut de  salarié, et donc des avantages du point de vue de la rémunération.

Pour savoir quel est le salaire pour une formation en alternance, l’Aforp et ses conseillers dédient ce guide à la rémunération des apprentis. Retrouvez également notre FAQ sur la formation continue.

Contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation ?

Signer un contrat en alternance apporte une qualification professionnelle, en plus de proposer des périodes de présence en centre de formation. 

Néanmoins, les deux types de contrat n’offrent pas les mêmes avantages pour les alternants.

Les deux contrats se rejoignent sur le fait qu’ils peuvent être signés en CDI ou en CDD, selon les spécificités de l’entreprise et les modalités administratives concernant l’établissement d’enseignement au sein duquel l’apprenti se forme en vue d’une préparation au diplôme de son choix.

Cependant d’un point de vue du présentiel en entreprise, de l’âge, et du salaire mensuel, certains critères varient. En effet, pour un contrat en apprentissage, l’âge limite est fixé à 29 ans révolus sans conditions particulières, et à 25 ans pour un contrat de professionnalisation. 

Bon à savoir : pour un demandeur d’emploi, il n’y a pas de limite d’âge pour le contrat de professionnalisation 

Il est important de rappeler que l’âge influe sur le salaire, qui est calculé sur un pourcentage du SMIC, pouvant d’ailleurs aller jusqu’à 100% pour des cas particuliers.

En fonction de la finalité professionnelle et du niveau du diplôme préparé, le nombre d’heures de formation par an, et le rythme d’alternance, varient entre le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation : 

  •  contrat d’apprentissage :  400 heures minimum de formation
  • contrat de professionnalisation 150 heures minimum de formation. La formation théorique s’étale sur 15 à 25 pourcents de la totalité du contrat.

Pour connaître les détails au sujet de ces variations entre contrats, rapprochez-vous de votre conseillers Aforp afin de déterminer toutes les modalités nécessaires à la signature et au bon déroulement de votre alternance.

Sachez que la connaissance de tous ces détails est nécessaire afin de choisir le contrat le plus avantageux, sur de bonnes bases avec votre entreprise d’accueil ainsi qu’avec l’établissement dans lequel vous comptez suivre une formation.

Quel salaire en contrat d’apprentissage ?

Devenir apprenti en suivant une formation en apprentissage correspond à un statut, et à un salaire lui étant associé.

Nous l’avons vu, les tranches d’âges et le niveau d’étude  influencent le calcul du salaire. 

D’un point de vue de votre cursus scolaire, que vous soyez en première année, deuxième année, le salaire évoluera.

Pendant son apprentissage, un alternant perçoit un montant brut selon son âge :

  • 27% du SMIC en première année, 43% en deuxième année et 53% s’il s’agit de sa troisième année s’il a moins de 18 ans
  • Pour une tranche d’âge comprise entre 18 et 20 ans, la rémunération minimale équivaut à 39% du SMIC pour un étudiant en premier cycle. De la deuxième à la troisième année, le salaire perçu passe de 51% à 61% du SMIC : ce qui équivaut à un revenu mensuel de 775,8 euros pour un deuxième cycle, et de 927,9 euros pour une troisième année.
  • Pour les jeunes de 21 à 25 ans, être en apprentissage apporte des avantages financiers puisqu’ils peuvent toucher jusqu’à 100% du SMIC. 
  • Un alternant en contrat d’apprentissage touche 55% du SMIC s’il est dans un premier cycle, 67% pour une deuxième année, et 78% s’il est en troisième année.

Sachez que les heures supplémentaires peuvent être sources de revenus supplémentaires, de la même manière que tout salarié de l’entreprise en question. Prendre un apprenti revient donc à lui donner les mêmes droits que toute autre personne travaillant au sein de la structure. Un alternant bénéficie aussi de congés payés, au même titre que n’importe quel travailleur.

Quel salaire en contrat de professionnalisation ?

Dépendant lui aussi de l’âge et des particularités du cycle de formation, le salaire des apprentis en contrat de professionnalisation est basé sur le smic mensuel brut. 

Une différence existe cependant d’un point du point de vue de la formation théorique :

  • Un contrat de professionnalisation équivaut à une formation continue 
  • Un contrat en apprentissage est attaché à la formation initiale

Bon à savoir : Pour les deux types de contrats, le calcul des montants et des majorations dépend du montant du smic au 1er janvier 2019. Concernant la convention collective de votre entreprise, sachez que celle-ci peut également influencer votre rémunération minimale.

Pour des alternants de moins de 21 ans, un contrat de professionnalisation apporte 55% du minimum de croissance pour un niveau d’études inférieur au bac pro, et jusqu’à 65% pourcents de cette même plafond pour un niveau d’études égal ou supérieur au bac.

Le salaire de l’apprenti ayant de 21 ans à 25 ans repose aussi sur le niveau de formation :

  • Pour un niveau de formation inférieur au bac professionnel, celui-ci équivaut à 70%, soit 1064,9 euros brut par mois.
  • Pour un niveau de formation égal ou supérieur à un bac professionnel, le calcul est majoré à 80% du SMIC. Cela correspond à 1216,9 euros bruts par mois.

De la même manière que pour l’étudiant en apprentissage, l’alternant en contrat de professionnalisation bénéficie des mêmes droits qu’un salarié à part entière.

Salaire en alternance : quelques cas particuliers ?

Selon les diplômes préparés, et donc le niveau de formation, il existe des majorations étant appliquées pour les diplômes de niveau iii et de niveau iv.

Majorations sur salaire concernant les emplois en alternance dans le domaine public :

  • Si l’alternant est en phase d’obtenir un diplôme de niveau 5, une majoration de 10% s’applique.
  • Embaucher un apprenti se dirigeant vers l’obtention d’un diplôme de niveau 4 demande un majoration de 20%.

Pour un travailleur handicapé, des conditions particulières s’appliquent aussi bien du côté de l’alternant que de celui de l’entreprise, qui percevoit une baisse de ses charges patronales. Les salariés handicapés peuvent également bénéficier d’une année d’alternance supplémentaire, majorée à 15%.