Accueil > Qui est concerné par la formation continue ?

Qui est concerné par la formation continue ?

Pour les salariés et les demandeurs d’emploi, la formation continue est une véritable opportunité. Elle permet de se former pour développer ses compétences, apprendre un nouveau métier pour se reconvertir ou encore acquérir une certification. Mais qui est réellement concerné par la formation continue et qui la finance ?

Qu’est-ce que la formation continue ?

La formation continue s’adresse plutôt aux adultes qui ont quitté le système scolaire ou universitaire et qui souhaitent suivre une formation pour :

  • réussir une reconversion professionnelle ;
  • passer un bilan de compétences ou faire un point sur leur carrière ;
  • faciliter leur réinsertion professionnelle ;
  • acquérir de nouvelles compétences ou savoir-faire ;
  • valider des acquis.

D’où son appellation, la formation continue permet de s’adapter à l’importante évolution du monde économique et sociale. 

La formation continue englobe :

  • les études universitaires ;
  • la formation en alternance telle que le contrat de professionnalisation ;
  • la formation à l’emploi (en présentiel ou à distance) ;
  • la validation des acquis de l’expérience (VAE) pour valoriser les expériences professionnelles par le biais d’un diplôme ou d’une certification professionnelle. 
  • des formations courtes de quelques jours

À qui s’adresse la formation continue ?

De manière générale, la formation continue est destinée :

  • aux salariés ;
  • aux demandeurs d’emploi ;
  • aux entrepreneurs. 

Cependant, le public jeune entre 16 et 25 ans révolus peut être également concerné par la formation continue avec contrat de professionnalisation. 

Généralement, les jeunes adultes s’orientent plutôt vers le contrat d’apprentissage. Toutefois, le contrat de professionnalisation attire de plus en plus de public jeune. Permettant d’acquérir un diplôme ou un titre professionnel RNCP, cette formation professionnalisante associe cours théoriques en CFA et travail en entreprise. 

Qui finance la formation continue ?

C’est principalement l’État, les régions et les entreprises qui financent la formation continue. Ce sont les lois et les obligations légales qui fixent les montants selon leur domaine.  

La formation continue pour les jeunes

Sous statut salarié, la formation est financée par l’OPCO, les aides publics et l’employeur qui verse un salaire à l’alternant et cotise annuellement auprès d’un opérateur de compétences.

La formation continue des salariés en activité

Le compte personnel de formation (CPF), comptabilisé en euro depuis le 1er janvier 2019, est la condition sine qua non pour accéder à la formation professionnelle continue. Le salarié peut également avoir recours au plan du développement des compétences de l’entreprise. 

Sous réserve de l’accord de son employeur, le salarié peut effectuer la formation continue sur son temps de travail en bénéficiant du projet de transition professionnelle (PTP anciennement CIF). S’il ne souhaite pas informer sa hiérarchie de sa démarche, le salarié devra se former en dehors de son temps de travail. 

La formation continue pour les demandeurs d’emploi

Les demandeurs d’emploi peuvent être accompagnés d’un conseiller emploi qui définira son plan de formation. Ensuite, il est possible de mobiliser le CPF ou des aides de l’État et de la Région telles que l’AREF, l’AFPR, l’AFC, l’AIF ou le chèque formation continue.