Accueil > La Tech, c’est bon pour la santé : ces objets et applis qui transforment notre quotidien

La Tech, c’est bon pour la santé : ces objets et applis qui transforment notre quotidien

Depuis quelques années, les progrès en matière d’E-santé facilitent la vie de milliers de personnes, patients comme soignants. Entre l’avènement de la 5G, l’intelligence artificielle et le partage de données, la santé se fait de plus en plus accessible au travers d’objets connectés, d’applications et autres. D’année en année, les diagnostics et les interventions gagnent en rapidité et en précision.

L’informatique prend une part importante dans le développement du secteur de la santé. Avec des formations de qualité, le Groupe AFORP apporte à ses apprentis toutes les compétences recherchées par les recruteurs  sur le marché de l’emploi. Parmi elles, on retrouve des cursus comme :

 

SIO – SISR – Services informatiques aux organisations option solutions d’infrastructure, systèmes et réseaux ;

CDA – Conception et développement d’applications ;

ETGL – Expert en ingénierie et développement de logiciels.

 

Des opérations assistées par ordinateur

La chirurgie est un domaine où le risque zéro n’existe pas. Il peut cependant être grandement diminué à l’aide de nombreux outils informatiques pour épauler les médecins. La chirurgie assistée par ordinateur est sur le point de connaître un véritable bouleversement avec l’arrivée de la 5G. Elle peut dorénavant compter sur l’efficacité des robots chirurgicaux, des logiciels de simulation à réalité augmentée et des progrès de l’imagerie médicale pour réaliser des interventions encore irréalisables auparavant. Tous les domaines médicaux sont concernés de la cancérologie à la cardiologie, en passant par la neurologie et bien d’autres.

 

Des prothèses boostées à l’IA

Habile association de domotique et d’intelligence artificielle, les prothèses mécaniques connaissent de multiples avancées pour améliorer la vie des personnes en situation de handicap. Aux États-Unis, des chercheurs développent actuellement une nouvelle prothèse de jambe intelligente. Au travers de divers algorithmes, elle agit de manière autonome pour permettre aux personnes amputées de remarcher sans séances de rééducation. Les derniers tests ont permis à l’une de ces personnes d’apprendre à remarcher en seulement 10 minutes sur sol plat. En France, des experts de l’école ESME Sudria en région parisienne travaillent sur l’élaboration d’une prothèse de main robotique pilotée par électroencéphalogramme.

 

De nombreux objets connectés pour la santé au quotidien

Déjà bien connues sur le marché, les smart watch continuent de se perfectionner à l’image des produits de l’entreprise française Withings. Présente chaque année au CES, elle a développé l’année dernière un nouveau modèle combinant la mesure de l’activité électrique du cœur, la fibrillation auriculaire ainsi que l’apnée du sommeil. Son capteur intégré permet notamment de surveiller le taux d’oxygène dans le sang pour agir en prévention.

Pour toujours plus de précision dans la mesure des constantes de l’organisme, la société américaine Valencell délaisse le poignet pour se concentrer sur l’oreille. Elle développe ainsi des écouteurs d’une plus grande précision pour suivre l’évolution de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle.

 

De multiples applications pour notre bien-être

De plus en plus connecté, le domaine de la santé voit toutes sortes d’applications favoriser le rapport patient et soignant. Cela commence par la téléconsultation à l’exemple de Qare qui permet d’obtenir conseils et ordonnances de nombreux spécialistes, le tout remboursé par la sécurité sociale. Pour les problèmes de peau, quelques photos suffisent sur l’application Epiderm pour obtenir l’avis d’une dermatologue. On retrouve ainsi dietsensor pour la diététique, Effic’Asthme pour les problèmes liés à l’asthme infantile et MyEndoApp pour les femmes. Cette application les épaule dans le dépistage de l’endométriose et apporte une aide au diagnostic.

 

Qu’il s’agisse d’applications, d’objets connectés ou d’innovations technologiques, les compétences informatiques sont de plus en plus recherchées dans le secteur de la santé. Avec des formations variées en alternance, le Groupe AFORP combine connaissance et expérience pour faire face aux besoins grandissants de l’E-santé.