Accueil > Comment se reconvertir professionnellement ?

Comment se reconvertir professionnellement ?

De nos jours, prendre un nouveau tournant dans sa vie professionnelle est fréquent. Des études récentes indiquent même que cette reconversion est récurrente tout au long d’une carrière. Est-ce un besoin d’améliorer sa qualité de vie, de changer de statut professionnel ou de s’adapter aux nouveaux métiers ? Quelle qu’en soit la raison, notre objectif est de vous accompagner pour la réussite de votre reconversion professionnelle. L’AFORP vous livre 3 conseils pour mener à bien votre projet. 

Conseil n°1 : analyser la situation

« Je tourne en rond », « j’ai la boule au ventre », « je rêve d’évoluer »… Au fond de vous, vous ressentez un besoin de changement, une profonde remise en question. La reconversion professionnelle est-elle la solution ? 

Se poser les bonnes questions

Il faut savoir que changer de métier est coûteux et prend du temps. Il faut compter entre 6 et 36 mois en moyenne pour passer à l’action. Alors, avant d’explorer cette idée, mieux vaut se poser les bonnes questions : avez-vous envie de travailler dans une autre entreprise ou est-ce votre métier qui ne vous convient plus ? 

Pour le savoir, il est conseillé de se recentrer sur soi et de passer en revue tous les aspects de sa vie : 

  • sa carrière professionnelle ;
  • sa vie de famille et de couple ;
  • sa santé ;
  • ses finances ;
  • ses loisirs ;
  • son environnement ;
  • ses centres d’intérêt ;
  • ses valeurs ;
  • ses croyances.

Être accompagné par des professionnels

Ce travail d’introspection personnelle et professionnelle est parfois déstabilisant. l’Aforp vous accompagne pour réaliser un bilan de compétences afin d’identifier vos compétences personnelles, professionnelles, vos aptitudes et motivations pour définir plus justement votre future orientation.

En tant que salarié, vous n’êtes pas dans l’obligation d’informer votre employeur de cette démarche. Aussi, les organismes paritaires peuvent vous aider à financer le bilan de compétences au titre du congé individuel de formation (OPACIF). Les demandeurs d’emploi peuvent se rapprocher du Pôle Emploi qui propose également plusieurs prestations : l’évaluation des compétences et capacités professionnelles (ECCP) ou encore l’atelier « préparer son projet de formation ». 

Étudier le secteur

Vous avez quelques idées en tête ? Mesurez la température en regroupant toutes les informations liées au secteur dans lequel vous envisagez de travailler :

 

  • Est-ce que le secteur recrute ?
  • Quelles sont les zones géographiques concernées par le secteur et êtes-vous prêt à déménager ? 
  • Quels sont les postes à pourvoir ?
  • Quels sont les métiers du futur ?
  • Est-ce que vous souhaitez créer votre entreprise ? Et si oui, serait-elle rentable ?

Si vous changez de métier, choisissez une profession adaptée à vos envies et aux besoins des entreprises. L’industrie propose plus de 250 000 emplois chaque année dans plus de 150 métiers.

Se reconvertir professionnellement quand on est fonctionnaire

La lassitude au travail touche tout le monde, y compris les fonctionnaires. S’ils bénéficient de la sécurité de l’emploi, leur statut contraint la mobilité professionnelle. Néanmoins, il est possible de démissionner de la fonction publique. En revanche, il existe deux autres solutions :

  • créer son auto-entreprise ;
  • prendre un congé de formation professionnelle : pour cela, il faut justifier d’au moins 3 ans dans la fonction publique et faire la demande 120 jours avant la date d’entrée en formation. 

Conseil n°2 : identifier les étapes clés de sa reconversion professionnelle

Vous avez pesé les « pour » et les « contre » et êtes déterminé à changer de voie professionnelle. Désormais, vous devez lister les différentes étapes pour y parvenir :

  • Vous envisagez une formation : commencez par repérer les formations disponibles dans votre ville et votre région, puis vérifiez la réputation de la formation et de l’établissement. Est-ce une formation certifiante ? Qualifiante ? Comment s’organise-t-elle ? Quelle est sa durée ?
  • Vous avez un projet de création d’entreprise : contactez les structures spécialisées dans l’accompagnement des entrepreneurs et dirigeants d’entreprise. 
  • Vous souhaitez changer d’entreprise : développez votre réseau professionnel et distribuez votre CV aux entreprises préalablement identifiées.

Conseil n°3 : programmer son parcours de reconversion et agir

Tout est sous contrôle, il ne vous reste plus qu’à programmer les actions pour voir aboutir votre projet :

  • anticipez avec un rétro-planning : sur votre plan d’action, indiquez les dates et les délais pour chaque étape et prenez compte de vos contraintes ;
  • renseignez-vous sur les financements pour l’accès à la formation : il existe un grand nombre de dispositifs comme le CPF ou les financements Pôle Emploi vous permettant d’accéder à la formation continue ;
  • parlez-en : avec votre entourage, votre réseau professionnel, les recruteurs, le banquier… Retravaillez votre présentation, votre CV et prouvez à vos interlocuteurs que votre choix est mûrement réfléchi. Soyez convaincu et convaincant !

Vous souhaitez entamer vos démarches de reconversion professionnelle ou êtes intéressé par la formation continue ? Les professionnels de l’AFORP vous accompagnent dans la mise en place de votre projet quelle que soit votre niveau d’avancement !