Utiliser la métrologie traditionnelle

Réf n° CMF003c-12

Objectifs

Maîtriser les opérations de contrôle courantes de pièces mécaniques.

MOYENS

Outils de contrôle, EPI

Public concerné

Opérateur, mécanicien ou non-mécanicien en charge du contrôle

Prérequis

Connaissances en lecture de plan mécanique requis, unités de mesure

Contenu

Notions de base

Le vocabulaire, métrologie légale

La fonction métrologie dans l’entreprise

 

Les outils de contrôle usuels et leur utilisation

Pied à coulisse

Comparateur

Règle à filament

Jauge

Micromètre

Alésomètre

Calibres

Tampons

 

Etalonnage et vérification des différents appareils

 

Mesure par comparaison

Utilisation de comparateurs

Utilisation de cales-étalon

 

Mesures d’angles

Utilisation de rapporteur d’angles

Utilisation d’appareils Sinus (approche)

 

Contrôle du tolérancement

Contrôle dimensionnel

 

Contrôles géométriques

Contrôle de parallélisme

Contrôle de perpendicularité

 

La cotation fonctionnelle

Validation

Attestation de formation

Supports

Fascicule

Modalités de suivi

Enquête de suivi à 6 mois

Modalités d'évaluation

Quizz et mise en situation

Le terme métrologie renvoie à la science des mesurages et à ses applications. Il englobe tous les aspects théoriques et pratiques des mesurages, quels que soient le domaine d’application et l’incertitude de mesure. La métrologie rassemble l’ensemble des techniques qui permettent de d’effectuer des mesures, de les interpréter et d’assurer leur fiabilité. Ces applications sont diverses : scientifique, légale, industrielle… 

 

Le domaine de la métrologie offre notamment des débouchés en tant que technicien en métrologie (ou métrologue). Spécialiste de la mesure, le technicien en métrologie est chargé de l’étalonnage, du calibrage et du contrôle des pièces, outils ou systèmes de mesure. Il élabore aussi les process à respecter et procède aux contrôles qualité dans le cadre de la fabrication d’un produit. Pour réaliser ses missions, le métrologue s’appuie sur la connaissance et l’application des normes et référentiels qualité en vigueur. 

 

Avec une formation plus complète ou après plusieurs années d’expérience, il est possible d’accéder à la fonction d’ingénieur en métrologie. C’est souvent sous sa responsabilité que travaillent les techniciens métrologues. Outre des fonctions d’encadrement, l’ingénieur peut enrichir ses missions d’une dimension R&D ou technico-commerciale. Pour accéder à ce type de poste, on privilégiera une formation de niveau bac+5, par exemple un Master ou un diplôme d’ingénieur. 

 

En tant qu’opérateur en charge du contrôle courant de pièces mécaniques, on a aussi recours à la métrologie traditionnelle dans le but de respecter les référentiels qualité et les normes réglementaires. 

 

Notre formation en métrologie se déroule sur 3 jours et se destine aux opérateurs en charge du contrôle des pièces mécaniques – qu’ils soient mécaniciens ou non. Elle a pour objectif de former des professionnels à la maîtrise des opérations de contrôle courantes de pièces mécaniques. Parmi les pré-requis, figurent des connaissances en lecture de plan mécanique et en unités de mesure. 

 

Si l’évaluation sous forme de quizz et de mise en situation est validée, elle donne lieu à la délivrance d’une attestation de formation. La formation métrologie est complétée par une enquête de suivi à 6 mois. Son contenu aborde les points essentiels à connaître pour réaliser le contrôle courant des pièces mécaniques : notions de base, vocabulaire, fonction, outils de contrôle usuels, étalonnage et vérification des appareils…